Retour accueil
Accueil Vendée Globe Retour chambre

Voici quelques définitions du langage maritime.

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z


A

 
Abattre/Abattée : Changement de cap volontaire ou pas dont la conséquence est d'écarter l'axe de l'embarcation du lit du vent. Un "départ à l'abattée" peut "coucher" le voilier sur l'eau.
 
Abattre : Orienter le bateau vers le lit du vent. 
 
Abri : Lieu où le bateau et l'équipage sont en lieu sûr compte tenu du vent , de la houle , de l'accès à terre... 
 
Affaler : Faire descendre une voile.
 
Alilade : Ligne verticale présente sur le compas de route qui reste toujours alignée avec la ligne de foi 
 
Alizé : Vent régulier de nord-est dans l'hémisphère Nord et de sud-est dans l'hémisphère Sud. Soufflant en moyenne à 20 km/h, il apporte des pluies sur les côtes.
 
Allure : Orientation du bateau par rapport au vent.Chaque allure correspond donc à un réglage de voiles.
 
Amarrage : Ensemble des amarres et façon d'attacher le bateau à la terre ou à un ponton.
 
Amarre : Cordage servant à attacher le navire à la terre ou à un ponton. 
 
Amarrer : Attacher le bateau grâce à ses amarres. 

Amure : Cordage qui fixe le coin d'une voile du côté d'où vient le vent.

Ancre : Instrument que l'on jette au fond de la mer (mouille) afin de fixer le bateau au fonds marins. 
 
Ancre à bascule : Ancre formée de deux parties articulées pouvant se ranger à plat.
 
Ancre flottante : Sac en tissu très solide ayant la forme d'une manche à air que l'on traîne derrière le bateau afin de ralentir sa dérive due au vent.
 
Ancre soc : Ancre en forme de soc de charrue lourde et encombrante mais très efficace.
 
Ancre grappin : Ancre légère à plusieurs pointes recourbées qui pouvait également servir de crochet d'abordage...
 
Anse : Très petit golfe. 
 
Anticyclone : Zone de hautes pressions barométriques générant souvent des vents stables et calmes.

Antiméridien: L’antiméridien de Greenwich correspond à la ligne de changement de date. C'est le méridien 180°.

Appontement : Construction en bois permettant de charger ou décharger les bateaux. 
 
Artimon (voile d') : voile grée sur le mât d'artimon
 
Artimon (mât d')
: mât le plus en arrière pour les navires de trois mâts et plus où sur les ketchs
 
Aurique (voile) : voile en forme de trapèze carré envergué sur une corne.
 
Au vent : Du côté d'où vient le vent.
 
Aviron : Grande rame en bois (2 à 7m) ayant donné son nom à l'activité associée (ramer).

haut

B


Bâbord : côté gauche du navire pour un observateur situé face à la proue.
 
Baie : Petite rade.
 
Balisage : Ensemble des marques qui servent à signaler les dangers ou à faciliter la navigation.
 
Balise : Construction servant à indiquer les dangers de la navigation.
 
Banc : Amas de sable , d'argile ou de vase dans le fond dont la position change avec le temps rendant difficile la navigation.

Banquise :Ensemble des glaces flottantes formées dans les régions polaires par la congélation de l’eau de mer en surface.

Barbotin : Couronne métallique à empreintes permettant d'entraîner la chaîne d'ancre. 

Barographe : Baromètre qui enregistre et trace la courbe des pressions atmosphériques..

Baromètre : Instrument de mesure des pressions atmosphériques (il est parfois surnommé le sorcier...). 
 
Barque : Petit bateau sans pont. 
 
Barre : Pièce reliée au gouvernail que l'on manœuvre pour orienter le bateau (elle peut être franche ou à roue).
 
Barre de flèche : Petite pièce horizontale destinée à écarter les haubans du mât. La taille des mâts des voiliers du Vendée Globe Challenge nécessitent plusieurs "étages de barre de flèche".
 
Barrer : Se servir de la barre afin d'orienter le bateau. 
 
Barreur : Personne chargée de barrer l'embarcation. 
 
Bassin a flot : Partie du port qui communique librement avec la mer.
 
Bastaque : Étui arrière largable et dont la tension est réglable selon l'allure du bateau. Une de chaque côté du mât. Celle qui est située sous le vent est larguée.
 
Batterie : Ensemble des canons d'un navire également accumulateurs électriques (toujours déchargés).
 
Bauprès ou boute-hors ou bout dehors : mât incliné placé à l'avant du navire..
 
Bôme : Tube placé horizontalement relié au mât par un vit de mulet. Le bord inférieur de la grand voile (bordure) coulisse dessus et est ainsi maintenue avec rigidité.
 
Bord : Flancs d'un navire et par extension le navire lui même. 
 
Border : action de tendre un cordage ou une voile (inverse de choquer). 
 
Border plat : border au maximum une voile. 
 
Bordure : côté d'une voile reliée à son espar (sur une GV reliée à la bôme). 
 
Bouée : Engin flottant qui peut être fixé au fonds marins afin de servir de repère ou qui peut servir flotteur pour les hommes à la mer
 
Bouée cardinale : bouée servant à signaler un danger en indiquant sa position par rapport aux quatre points cardinaux.
 
Bout : Tout cordage embarqué excepté la corde de la cloche du bord.
 
Bout au vent : Position du bateau face au vent. 
 
Boute-hors ou bout dehors ou bauprès : mât incliné placé à l'avant du navire.
 
Bras de spi : écoute de voile de spi qui se bloque toujours lorsqu'il faut la larguer. 
 
Brassière : Camisole flottante permettant de maintenir le corps de son propriétaire à la surface de l'eau.
 
Brigantine : voile aurique située à l'arrière du mât d'artimon.
 
Brise lames : Pièce de bois empêchant les vagues qui roulent sur le pont d'envahir le cockpit.
 
Bureau du port ou Capitainerie : C'est le territoire du capitaine de port et surtout là où l'on trouve les Avis destiné aux navigateurs, la météo.

haut

C

 
Canal : Fréquence prédéterminée des radio-émetteurs (le canal 16 est le canal de sécurité pour la bande VHF)
 
Canot : Petite embarcation non pontée. 
 
Cap : Pointe de terre qui s'avance dans la mer mais aussi direction du navire par rapport au Nord. 
 
Cape : Moyen de supporter les assauts d'une tempête en prenant le vent presque par le travers sous une voilure très réduite (ou à sec de toile). Le bateau dérive et crée au vent une zone de remous aplatissant les vagues.
 
Capitainerie ou Bureau du port : C'est le territoire du capitaine de port et surtout là où l'on trouve les Avis destiné aux navigateurs aillant trait à la sécurité de la navigation, la météo et  les douches.
 
Carré : Pièce intérieure du bateau ou l'on peut se réunir (cette pièce est le plus souvent carrée). 
 
Catamaran : Navire à deux coques (cette construction privilégie la vitesse et l'habitabilité). 
 
Catégorie de navigation : Classement d'un navire en fonction de sa taille et de son équipement définissant son lieu de navigation.
 
Chariot de renvoi d'écoute : Poulie sur rail permettant de manœuvrer les écoutes à distance.
 
Château : superstructure située au dessus du pont.
 
Chenal : Passage profond et étroit permettant le passage des navires. 
 
Choquer : action de détendre un cordage ou une voile (inverse de border). 
 
Ciré : Habit enduit d'un produit imperméable permettant de se protéger de la pluie , mais aussi des vagues. 
 
Cloche de mât : Cloche servant à signaler le changement de quart. 
 
Cockpit : Endroit dans lequel s'assoit l'équipage. 
 
Coefficient de marée : chiffre qui caractérise l'amplitude de la marée.
 
Compas : Boussole possédant une alidade matérialisant la ligne de foi (axe du bateau).
 
Coque : Carcasse d’un bateau.
 
Crique : Petite baie (mouillage tranquille).
 
Culer : Avancer en marche arrière.

haut

D


Débarcadère ou Embarcadère : Jetée permettant le chargement/déchargement des marchandises. 
 
Déferler : Rouler et se briser violemment, en parlant des vagues, de la mer.
 
Démâtage : Action de démâter
 
Démâter :  Enlever ou rompre les mâts (d’un navire). Navire démâté par l’ouragan.
 
Dérive : Aileron ou planche situé sous le navire dans l'axe de la ligne de foi servant à empêcher le bateau d'avancer en crabe par rapport à l'eau.
 
Dépression : Zone de basse pression barométrique générant souvent des vents forts.
 
Dériver : Se déplacer en crabe sous l'action du vent ou du courant.
 
Dessaler : Remplir le bateau d'eau... salée.
 
Détroit : Bras de mer resserré entre deux terres.
 
Drisse (point de) : Extrémité d'une voile où l'on fixe les drisses.
 
Drisse : Cordage servant à hisser voiles , vergues ou pavillons.
 
Dunette ou Gaillard d'arrière : Superstructure situé sur l'arrière du pont où sont situés poste de commandement et barre.
 
Drosse de barre à roue : Câble transmettant les mouvements de la barre au gouvernail.

Dumont d'Urville (Jules) :  Il découvre en 1840, la Terre Adélie - ainsi nommée en l'honneur de sa femme -.

haut

E


Écoute : Filin servant à régler les voiles. Elles sont "frappées" (fixées) à l'angle inférieur libre des voiles (point d'écoute) et permettent le réglage selon la direction du vent. Plus on s'écarte du vent, plus on "choque" ("lâcher") l'écoute, plus on s'en approche, plus on "borde" (serrer) l'écoute.
 
Écume : Mousse blanchâtre à la surface de la mer due à l'agitation des vagues.
 
Embarcadère ou Débarcadère : Jetée permettant le chargement/déchargement des marchandises. 
 
Embrun : Fines gouttelettes d’eau de mer pulvérisées dans l’atmosphère sous l’action du vent qui écrête les vagues en pleine mer, ou du déferlement de celles-ci à l’approche des côtes. poudrin (langage des marins).
 
Embouchure : Entrée d'un fleuve dans la mer. 
 
Empanner : Action consistant à faire passer la bôme (pièce de bois) d'un bord à l'autre lors d'un virement de bord vent arrière. Un empannage involontaire peut avoir des conséquences très graves pour le gréement, la bôme pouvant venir heurter à grande vitesse haubans et bastaques.
 
Engin de sauvetage : Canot (de nos jours gonflable) permettant de trouver refuge lors d'un naufrage. 
 
Envoyer : Hisser une voile ou un pavillon également demande d'exécution d'un commandement de navigation.

Équateur : Grand cercle imaginaire de la Terre, perpendiculaire à la ligne des pôles qui divise le globe en deux hémisphères, Nord et Sud. Sa longueur est d’environ 40075 km. C'est à partir de cette ligne que l'on calcule la latitude en degrés vers le nord ou vers le sud.

Équipage : Ensemble des personnes prenant part aux manœuvres sur un navire et équivalent de la patrouille chez les scouts marins.

Équipier : Personne faisant partie de l'équipage et donc prenant part aux manœuvres.
 
Espar : Longue pièce de bois, de métal ou de plastique, servant au gréement d’un bateau (un espar peut désigner un mât, une bôme, un tangon, etc.).

Estime : Estimation de la position du navire grâce à son point de départ , sa vitesse , son cap...
 
Estran ou Estrand : Partie de la côte que la mer couvre et découvre. 
 
Établir : Hisser et régler une voile. 
 
Étai : Câble d'acier soutenant le mât dans le sens longitudinal. Sur l'étai avant est enchaillée la voile avant (la plus grande est appelée génois). Sur la plupart des voiliers du V. G. C. sont installés des enrouleurs permettant de réduire mécaniquement la taille des voiles avant sans les changer.
 
Étale ou Renverse : État de la mer lorsque qu'elle est Pleine ou Basse (sa hauteur ne varie que très peu). 
 
Étambot : Prolongement de la quille jusqu'au safran pour le soutenir.
 
Étambrai : Ouverture dans le pont des navires pour laisser passer les mâts.
 
Étarquer : Tendre au maximum un bout ou une voile.
 
Étrave : Pièce formant l'avant de la coque du navire.
 
Éviter : Tourner autour de son ancre.
 
Extrados : Coté sous le vent d'une voile.

haut

F


Fanal : Lampe portative pouvant être vue sur tout l'horizon.
 
Feu : Phare ou lumière servant à orienter les navires de nuit ou lampes servant à signaler la position d'une embarcation.
 
Feu de pont : Éclairage dirigé vers le pont.
 
Flamme : pavillon triangulaire utilisé pour les substituts du code international des signaux ou pour différencier les unités SUF.
 
Flot ou Flux : marée montante. 
 
Flottaison : Endroit de la carène que la surface de l'eau atteint lorsque le bateau est chargé.
 
Flotte : Ensemble de bateaux naviguant de concert ou bien liquide qui compose la mer.
 
Foc : Voile d'avant de taille moyenne.

Fosse océanique : Dépression du fond de l’océan, de très grande profondeur, étroite et allongée. La fosse des Mariannes et la fosse des Philippines, dans le Pacifique, ont plus de 11000 mètres de profondeur.

Frapper : Attacher un bout sur un taquet , une bite d'amarrage etc...

haut

G

 
G.P.S. : (Global Positioning System) Système de positionnement par satellites utilisable en tout point du globe.
 
Gaillard d'arrière ou Dunette : Superstructure situé sur l'arrière du pont où sont situés poste de commandement et barre.

Genaker : Voile triangulaire, montée à l’avant.

Génois : Voile d'avant de surface importante. 
 
Gîte : Inclinaison d'un navire en raison de l'action du vent dans ses voiles. 
 
Goélette : Bâtiment à deux mât dont l'avant plus petit. 
 
Goémon : Varech utilisé pour faire de l'engrais. 
 
Golfe : Partie de mer qui s'enfonce dans les terres. 

Gouvernail : Appareillage servant à la manœuvre et à la conduite des navires.

GPS : (Sigle de global positioning system) Appareil connecté à un ensemble de satellites et permettant de se positionner précisément sur la Terre.

Grain : En météorologie marine, phénomène atmosphérique caractérisé par une brusque variation de la vitesse et de la direction du vent, souvent accompagné d’averses ou d’orages.

Grand voile : Voile principale du grand mât.
 
Gréer : Garnir un navire de son type de gréement.
 
Gréement : Ensemble des moyens de propulsion d'un voilier : mâture, voilure, accastillage.
 
Gréement courant : Ensembles des manœuvres servant à orienter les voiles.
 
Gréement dormant : Ensembles des manœuvres fixes servant à maintenir les différents espars.
 
Greenwich : Ville près de Londres par laquelle passe le méridien de référence. C'est à partir de cette ligne que l'on calcule la longitude en degrés vers l'Ouest ou vers l'Est.

Growlers : Morceaux de glace détachés des icebergs.

Guindant : Bordure d’une voile qui se fixe au mât (grand-voile) ou à l’étai (foc).

haut

H

 
H.B. : Abréviation de Hors-bord. 
 
Haubans : Câbles utilisés pour maintenir le mât vertical.
 
Hauts (les) : Tout se qui est situé au dessus du pont.
 
Hauturier : Qui est en haute mer (hors de vue des côtes).
 
Heure TU : Temps universel aligné sur le méridien de Greenwich.
 
Hisser : Faire monter une voile ou un pavillon dans la mâture.
 
Hisser à la volée : Hisser sans utiliser de winch.
 
Houle : Mouvement ondulatoire de la mer formé par une succession de vagues qui ne déferlent pas.
 
Hors bord : Moteur situé en dehors du bord.

haut

I

Iceberg : (mot d'origine norvégienne signifiant : «montagne de glace»). Énorme bloc de glace détaché d’un glacier et flottant sur la mer. Ils peuvent être très épais (plusieurs centaines de mètres). Les plus grands icebergs viennent de l’Antarctique. La partie émergée représente en moyenne 15% de la masse.

Ile : Espace de terre entouré d'eau de tout côtés.
 
Immatriculation : Numéro d'enregistrement auprès du bureau des affaires maritimes obligatoire pour les navires possédant un acte de francisation.
 
Instructions nautiques : Ensemble de livres édité par le SHOM décrivant les renseignements utiles à la sécurité avec courants , marées , balisage et la description des ports ou abris.

haut

J

 
Jetée : Amas de pierres alignées en longueur destiné à protéger un abri des vagues. 
 
Jusant ou Reflux : Marée descendante.

haut

K

 
Ketch : Voilier portant deux mâts, celui d'avant étant plus haut que celui de l'arrière (l'Artimon). Si le mât arrière est situé en arrière de la barre, c'est un "Yawl".

haut

L

 
Lame : Vague forte et élevée ou succession de plusieurs vagues. (Les lames qui caractérisent la houle sont générées par le vent, tandis que les lames de fond sont dues à des phénomènes sous-marins.)
 
Latitude : Angle correspondant à la distance d'un lieu à l'équateur mesuré sur le méridien du lieu en degrés.
 
Latte : Pièce longue étroite et mince que l'on glisse dans les goussets de la chute des voiles pour les rigidifier. 
 
Lest : Matière pesante que l'on charge dans le fond des navires pour les tenir en équilibre. 
 
Ligne de flottaison : Ligne matérialisant l'endroit de la carène que la surface de l'eau atteint lorsque le bateau est chargé.
 
Livre de bord : Livre consignant toutes les informations sur les navigations effectués et les évènements du bord.
Sa rédaction est assurée par le Patron du bord , le navigateur , le timonier et même le cuistot qui peut y mettre les menus du jour.
 
Lofer : Faire venir le bateau plus près du vent.
 
Lofer/départ au lof : Embardée en général involontaire ayant pour conséquence de rapprocher le bateau plus près du vent.
 
Longitude : Arc d'équateur compris entre le méridien du lieu et le méridien de Greenwich. 
 
Longueur à la flottaison : Longueur du bateau mesurée au niveau de la ligne de flottaison. 
 
Longueur hors tout : Longueur totale du bateau incluant le bout-hors. 
 
Lover : Enrouler un cordage sur lui même. 

haut

M

 
Manœuvre : Cordage servant à manœuvrer le navire.

Marais salants : Petit bassin peu profond où l'on recueille le sel.
 
Marée : Mouvements cycliques de la mer .
 
Marine : Art de la navigation sur mer , mais également service des marins ou administration de la mer. 
 
Mât : Pièce de bois ou de métal, dressée verticalement sur le pont d’un navire et soutenue par des haubans. On y fixe  les voiles.
 
Mât de pavillon ou Mât de signaux : Mât permettant de hisser les pavillons code international. 
 
Méridien : Cercle imaginaire à la surface de la terre qui passe par les deux pôles.
 
Météores : Phénomènes se passants dans l'atmosphère.
En météo , il s'agit donc de la pluie , des éclairs , de la neige des arcs en ciel etc...
 
Mile :Mesure de distance anglo-saxonne équivalent à 1609 mètres.
 
Mille : Unité de mesure correspondant à une minute de latitude mesurée au niveau de l'équateur (environ 1852m).
 
Minute : Angle égal à un soixantième de degré.
 
Misaine : mât situé en avant du grand mât si celui-ci est plus petit.
 
Monocoque : Bateau ne possédant qu'une seule coque. 
 
Morte Eau (M.E) : Périodes durant lesquelles les marées ont une petite amplitude.
 
Mouillage : Endroit permettant d'ancrer les bateaux.
 
Mouiller : Jeter l'ancre au fond.
 
Moussaillon : Nom amical donné aux petits mousses.
 
Mousse : Première étape de la progression marine d'un scout marin (les autres sont : marin , pilotin , patron d'embarcation et patron de flottille).
 
Mouton : (mer) Vaguelette dont la crête est formée d’écume.

Mouton : (météo) Petit nuage blanc, d’aspect floconneux.

haut

N


Nautique : Qui appartient à la navigation ou bien abréviation de mille nautique terme le plus souvent utilisé en aviation.
 
Nébulosité : Attribut de l'obscurité du ciel. 

Noeud : Unité de vitesse valant 1 mille à l'heure soit 1852 m/h. Un bateau allant à la vitesse de 10 nœuds avance donc à presque 19 km/h.

haut

P

 
Paludier : Personne qui travaille dans les marais salants.

Parallèle : Cercle parallèle à l'équateur.
 
Parer : Éviter un obstacle ou préparer un commandement de navigation.
 
Patte d'oie : Ensemble de cordages réunis en étoile. 
 
Pavillon : Étendard à hisser dans la mâture ou à fixer sur son espar servant soit pour signaler sa nationalité soit pour communiquer grâce à l'alphabet international des signaux. 
 
Pavois : Ensemble des pavillons d'un navire disposés dans un ordre précis pour honorer un évènement. 
 
Perdants (les) : Marée descendante. 
 
Permis Hauturier : Permis de navigation permettant la conduite de navires à moteurs en tout point du globe.
 
Pertuis : Détroit.
 
Perturbation : Ensemble de fronts associés à une dépression.
 
Peser : Mettre du poids sur un cordage.
 
Phare : Île située près d'Alexandrie où Ptolémée avait fait construire une tour de marbre blanc destinée à surveiller les vaisseaux à 100 milles à la ronde et plus communément il s'agit d'une tour surmontée d'un fanal permettant de guider les navires.
 
Pied de pilote : Marge de sécurité que le pilote ajoute aux calculs de marée pour être sûr de ne pas s'échouer.
 
Pilot charts : Livres consignant les informations utiles à la navigation en fonction des mois de l'année (courants , vents dominants présence d'orages etc...). 
 
Pilote : Homme de barre.

Plancton : Ensemble des organismes aquatiques animaux et végétaux qui flottent dans les masses d’eau et sont entraînés par les courants.

Pleine Mer (P.M) : Niveau de la mer après le flot et avant le jusant. 
 
Point d'écoute : Extrémité d'une voile où l'on fixe les écoutes.
 
Point de drisse : Extrémité d'une voile où l'on fixe les drisses.
 
Point (faire le) : Tracer sur la carte un point représentant la position du navire à un moment donné.
 
Pont : Plancher couvrant dessus des embarcations.
 
Port : Abri aménagé par l'homme pour mettre en sécurité les navires.
 
Portant : Ensemble des allures où le vent vient de l'arrière du bateau.
 
Porte-voix : Instrument permettant de diriger les sons afin de se faire entendre à distance.
 
Position : Coordonnées géographiques d'un bateau exprimées en latitude et longitude.
 
Poste d'équipage : Fonction donnée à un scout-marin afin d'assurer le bon fonctionnement du bord.

Pot au noir : Zone de basse pression, s'étendant en bande le long de l'équateur. Ciel couvert, pluies, orages, mais peu de vents ; le baromètre y varie peu. Les navires à voiles y étaient souvent immobilisés pendant de longues périodes…

Poulie : Roue creusée en gorge sur sa circonférence afin d'orienter le passage des bouts en limitant les frictions.
 
Poupe : Partie arrière d'un navire.
 
Prendre un ris : Réduire la surface de la grand'voile en la descendant et en arrimant à la bôme sa bordure.
 
Presqu'île : Portion de terre entourée d'eau à l'exception d'un coté relié au continent.
 
Propulsion mixte : Navire qui utilise son moteur en même temps que ses voiles.
 
Proue : Partie avant d'un navire.

haut

Q

 
Quart : Période de 6 heures durant laquelle le marin doit assurer la bonne marche du navire (cette durée peut varier en fonction du nombre d'équipiers et du programme de navigation).

Quarantièmes rugissants : Vents froids, violents, en toutes saisons dans les mers australes.

Quille : Pièce qui va de la proue à la poupe du navire ou par extension bulbe lesté situé sous la coque destiné à stabiliser le bord.

haut

R


Radar : Instrument de mesure permettant de détecter les obstacles à la navigation (bateaux , côtes , bouées etc...). 
 
Rade (être en) : Être bloqué ou être en panne. 
 
Rade : Bassin ayant une issue vers la mer dans laquelle les navires peuvent trouver refuge. 
 
Rafale : Renforcement brutal du vent. 
 
Raidir : Tendre un cordage. 
 
Ralingue : Cordage cousu à une voile pour la renforcer. 
 
Réa : Roue à gorge d'une poulie. 
 
Récif : Chaîne de rochers à fleur d'eau. 
 
Reflux ou Jusant : marée descendante. 
 
Régate : Course de bateaux. 
 
Ris : Partie d'une voile destinée à être serrée sur sa vergue afin de réduire la surface de toile. 
 
Rose des vents : Dessin collé sur le cadran des compas marqué de 32 divisions angulaires.
 
Rouleau : lame qui se brise en roulant sur elle-même.

haut

S

 
Sabord : Ouverture pratiquée dans le bordé d'un navire afin de permettre le passage des marchandise ou des boulets de canons sur les bâtiments de guerre.
 
Saborder : Percer le bordé d'un navire au dessous de ses sabords.
 
Safran : Pièce de bois qui trempe dans l'eau et sert à diriger le bateau.
 
Sémaphore : Bâtiment doté d'un système optique permettant de communiquer des informations ayant trait à la navigation aux navires en visu.

Skipper : Commandant d'un bateau à voile de course.
 
Sloop : Voilier à un seul mât.

Solent : voile triangulaire, montée à l’avant.

Sonde : Hauteur exprimée en mètres par rapport au zéro hydrographique.
 
Sous le vent : Du côté d'où va le vent.
 
Sous-marin : Navire construit pour naviguer sous l'eau.
 
Spi : Abréviation de spinnaker.
 
Spinnaker : Grande voile triangulaire très creuse, montée à l’avant et destinée à assurer aux yachts une vitesse maximale par vent arrière ou grand largue.

haut

T

 
Table à cartes : Table servant au rangement des cartes et à la navigation.

Tangon : Long espar, placé en dehors du navire, perpendiculairement à la coque. Il sert à amarrer les embarcations et à les tenir débordées.

Tempête : Phénomène météo caractérisé par des vents de plus de force 10 Beaufort. 
 
Timonier : Marins chargés de l’organisation de la passerelle, de la tenue à jour de la documentation nautique , des transmissions visuelles (scott, pavillons) et phoniques. 
 
Tirant d'eau : hauteur entre le point le plus bas du bateau et la ligne de flottaison. 
 
Toile : Tout ce qui est voile à bord d'un navire. 
 
Tourmentin : Petite voile d'avant servant en cas de coup de vent. 
 
Transat : Abréviation de transatlantique. Course dont le parcours traverse l'Atlantique.
 
Travers : Allure à laquelle le vent arrive à 90° de la ligne de foi du bateau.

Tribord : côté droit du navire pour un observateur situé face à la proue.
 
Trimaran : Bateau possédant trois coques. 
 
Trinquette : Petite voile d'avant. 
 
Trois-mâts : Navire possédant trois mâts.

haut

V

 
V.H.F. : Abréviation de Very High Frequency (très haute fréquence) et par extension radio-émetteur réservé aux applications maritimes. Sa portée est limitée à environ 40 milles , il permet des liaisons avec le réseau téléphonique par l'intermédiaire d'un opérateur ou par système automatique pour certain appareils et un brevet est obligatoire pour pouvoir s'en servir. 
 
VE ou Vives Eaux (marées de) : Marées dont le coefficient est supérieur à 70. Ces marées sont donc de grande amplitude , elles descendent et montent beaucoup.
 
Varech :  Algues (Fucus) et zostères déposés par la mer sur les rives et utilisés dans certaines régions côtières comme engrais.
 
Vent : Déplacement du vent dans une direction déterminée. 
 
Vent debout : Allure pour laquelle le vent arrive face au bateau (il n'est pas alors possible d'avancer grâce aux voiles). 
 
Veste de quart : Vêtement imperméable doté d'une réserve de flottabilité servant à assurer les quarts au sec (enfin presque...).
 
Vigie : Équipier chargé de la surveillance du plan d'eau. Elle signale principalement les unités ou les balises sous le vent qui cachées par les voiles ne sont pas vues du barreur.
 
Virer : Changer d'amure. 
 
Virer lof pour lof : Changer d'amure en passant par le vent arrière. 
 
Virer vent debout : Changer d'amure en passant par le vent debout. 
 
Visu : Abréviation de visuellement repéré. 
 
Vit de mulet : Ferrure permettant l'articulation entre la bôme et le mât.
 
Vives Eaux (V.E) (marées de) : Marées dont le coefficient est supérieur à 70. Ces marées sont donc de grande amplitude , elles descendent et montent beaucoup.
 
Voile : Tissu permettant d'utiliser la force du vent pour avancer et par extension sport pratiqué sur les bateaux à voiles.

haut

W

 
Winch : Appareil en forme de petit treuil et actionné grâce à une manivelle. Il permet de démultiplier les forces lors d'un réglage des écoutes ou pour hisser une voile.

haut

Avec l'aimable autorisation de l'École publique d'Étrun Classe CE-CM Michel Carpentier